jeudi 21 avril 2016

Escapade javanaise

Chères cavalières & cavaliers,
Comme certains parmi vous le savent déjà, j'ai profité du mariage de ma sœur (à Bali) pour me promener un peu en Indonésie. Quitte à être loin de chez soit, autant en profiter un peu !

En mode "cow-girl" du désert 

C'est sur l'île de Java que j'ai eu la chance de tester mon équitation d'européenne sur un petit cheval inconnu : le Java. Ce petit cheval se décline sous toutes les robes possibles et partage des traits communs avec le cheval arabe (endurant, résistant à la forte chaleur) et le cheval mongol (petite encolure, costaud). Il se caractérise par une taille modeste (en moyenne 1m20) qui peut varier selon les modèles, des oreilles mobiles, des membres fins mais solides, une petite encolure musclée et un dos court mais costaud. J'ai découvert ces petits chevaux à l'est de l'île au pied du Mont Bromo, un volcan très actif en ce moment qui culmine à plus de 2200 m d'altitude.

Le Bromo, c'est celui qui fume en arrière plan. 

Je me suis fait confier un joli petit crème aux yeux bleus, un poil caractériel, mais formidable petite monture pour découvrir la "mer de sable", ce quasi désert volcanique formé dans la caldeira d'un ancien volcan. Malheureusement, je n'ai pas vraiment saisi son nom mais cela ressemblait à "Bombok" ou dans la langue de Voltaire "Bonbon". "Bonbon" m'a donc courageusement porté jusqu'à mi-chemin de l'ascension du Mont Bromo.

J'ai craqué pour sa petite bouille, et vous ?

La plupart des gens qui louent des chevaux ne sont pas cavaliers et sont donc guidés par le propriétaire de leur monture. Pour ma part, j'ai eu la chance de pouvoir me promener plus librement, ce qui a étonné à la fois les touristes et les locaux. Je crois qu'au départ il n'avait pas spécialement envie d'aller au charbon, mais après quelques gratouilles bien placées, il a finalement décidé de m'accompagner.

En mode Dora l'exploratrice avec mon sac à dos !
Au début, je dois dire que je ne faisais pas trop la maligne. En plus d'être sur ce qu'on appellerait ici "un poney", ses épaules étaient très étroites et la selle n'avaient pas de taquets (voire pas du tout d'épaisseur) à l'avant, ce qui me donnait l'impression que je pouvais faire un soleil au dessus de la tête de ma monture à tout moment. Bon d'accord, ça n'est pas comme si Under était particulièrement grande c'est sûr, mais au moins l'intégralité de mes jambes sont au contact, alors que là je dois dire que je n'étais pas en équilibre au début. En plus, on monte par le côté droit, ce qui est très inhabituel pour moi, à croire que ma jambe droite refuse littéralement de porter le poids de mes fesses ! Ça méritera que je m'entraîne un peu à la maison (et je ne vous raconte pas le tête de ma jument le jour où je vais m'y mettre) !
Après avoir un peu tâtonné au pas, je décide enfin à me lancer dans un petit trot qui ma foi était fort confortable. Et c'est tout naturellement qu'on a glissé vers un petit galop, souple et régulier, au milieu des volcans. La technique pour tenir en selle : oublier la belle équitation académique de dressage et mettre la patte en avant. Très peu élégant je vous l'accorde, mais terriblement efficace dès qu'on veut prendre un peu d'allure !



"Bonbon" réagit très bien à la voix et aux jambes, je n'ai absolument pas besoin de toucher aux rênes et ça m'arrange, car il est pourvu d'un harnachement un peu spécial qui part du mors et passe au milieu de l'encolure, sans doute pour éviter qu'il ne baisse la tête. Heureusement, il n'est pas très serré non plus et est rattaché à un mors Verdun. J'imagine que ce dispositif a été mis en place pour éviter qu'un cavalier inexpérimenté ne passe par dessus bord (comme je l'ai mentionné plus haut, un accident est vite arrivé vu l'étroitesse des épaules de la monture).
Le "camp de base" où les 4x4 arrivent

Ne dit-on pas que le bonheur souffle entre les oreilles d'un cheval ?

La balade commence par une étendue de sable volcanique complètement plate et se termine par une montée assez escarpée à flanc de volcan. Il y a à peu près 1 km entre le point où le 4x4 nous dépose et le point d'arrivé des chevaux. Vu le diamètre de mon fessier, je ne vous cache pas que ma monture soufflait un peu en arrivant en haut, et je ne peux que souligner son endurance car j'avais à peine mis pied à terre qu'il avait déjà repris son souffle. L'ascension se termine à pied par un escalier de pas moins de 250 marches. "Bonbon", lui, m'attendait bien sagement en bas des escaliers, avec les autres montures. Ici, pas besoin d'attacher les chevaux, ils restent littéralement là où on met pied à terre si personne ne les déplacent (J'en connais une qui pourrait en prendre de la graine).
Le Bromo quant à lui était très impressionnant. Son cratère béant fumait abondamment et le grondement qui s'en échappait n'était pas très rassurant. C'est dans ces moments là qu'on se sent vraiment tout petit par rapport aux forces de la nature !

Le cratère du Bromo

La vue depuis le sommet du Bromo

Sur le chemin du retour, j'ai demandé à "Bonbon" de faire un petit détour pour s'arrêter au temple hindou situé à mi-chemin entre le camp des jeep et le pied du volcan. Il n'a pas vraiment envie de s'écarter du chemin car il sait que tout droit ça veut dire "travail fini". Et c'est vrai que je le comprends, mais un simple petit coup de talon suffit à lui faire entendre raison. La légende raconte que le cratère principal a été creusé par un géant à l'aide d'une demi noix de coco pour conquérir le cœur d'une belle Princesse. Chaque année, les habitants de la région se rassemblent lors d'une fête appelée "Kesada" lors de laquelle des offrandes sont jetées dans le cratère du Bromo, considéré comme une divinité. Un autel dédié à cet effet trône au sommet de l'escalier menant au cratère et porte l'effigie du dieu Ganesh.
Oui je sais, je ne maitrise pas encore l'art de la photographie à cheval ... XD

L'autel au sommet du volcan pour les offrandes.

Le détail qui m'a le plus touché lors de cette expérience est l'attention que le propriétaire portait à ma monture d'un jour. C'est, certes, son gagne-pain, mais c'est aussi son compagnon. J'ai été très agréablement surprise de voir que son maître le récompensait régulièrement pour son bon travail. Quelques mots, une petite caresse et trois petites omelettes ont adouci le labeur du petit crème. Un joli moment de complicité que j'ai pu immortaliser en photo, c'était très attendrissant de voir ce petit cheval hennir d'impatience en voyant son maître arriver avec sa récompense. Peut-être qu'une omelette en fin de séance plairait aussi à Under, qui sait ?

Belle complicité entre l'homme et l'animal.
Cette belle expérience restera à jamais gravée dans ma mémoire et j'espère bien en vivre d'autres similaires. J'ai trouvé un petit cheval courageux, endurant, calme, obéissant, proche de l'homme mais avec son caractère. C'était un vrai plaisir de découvrir une façon de monter si différente de la notre.



Cavalièrement vôtre,
Melissa

vendredi 8 avril 2016

Le "Roadie Sport" Gris Pommelé

Chères cavalières & cavaliers,

Je vais aujourd'hui vous parler d'une folie effectuée au moment des soldes d'Hiver 2016. J'ai craqué pour une "servante d'écurie" Gris Pommelé !



Pour ceux qui ne connaitraient pas encore cette petite entreprise, elle est née de la passion de deux cavalières, Florence & Julia, qui ont eu pour idée d'allier style et pratique pour transporter et stocker son matériel d'équitation. Pour moi qui suis toujours à la recherche des meilleures astuces pour bien organiser ma sellerie, c'était une évidence que de suivre l'évolution de cette entreprise.



Ce qui m'a le plus séduite chez le Roadie, en dehors du design, c'est le côté "sécurité" qu'il offre par rapport à une servante d'écurie classique. En effet, lorsque la poignée est rabattue, elle sécurise à la fois la selle et les porte-brides. De plus, un des compartiments peut également être cadenassé, cela à de quoi rassurer un minimum !

La seule ombre au tableau pour le commun des mortels tel que moi : son prix. Et oui, ce petit bijou vaut son pesant d'or, hors réduction il est vendu à partir de 775€.
Heureusement, j'ai réussi à avoir le mien lors d'un destockage spécial, une véritable aubaine, même s'il s'agissait tout de même d'une bonne somme : 499€.

Je suis donc l'heureuse propriétaire d'un Roadies Sport édition limité aux couleurs de la Mini Clubman : gris et bordeaux.

Oui, Under Snow aime toujours autant être prise en photo après une séance musclée !
Premier point positif, le Roadies, malgré son poids (environ 25kg à vide) est extrêmement maniable : ses roues avants pivotent à 360° et ses roues arrières sont tout terrain pour assurer une stabilité en toute situation. Autre point positif non négligeable : le blocage des roues. Fini le porte-selle qui part tout seul dans les pentes ou qui se fait promener par un cheval un peu joueur. Une fois bloqué, il ne va nulle part, et à moins d'avoir une monture extrêmement déterminée, aucun risque de le voir finir par terre (non, non, ça ne sent pas du tout le vécu !).




Ensuite, il a la même contenance que mon ancien chariot, tout ce qui était dessus rentre dans le nouveau. Je mets une grosse caisse dans le compartiment inférieur (où sont rangés tous mes produits de soin) et une petite boîte avec le matériel de pansage accompagné de mon casque, ma cravache et ma longe dans la partie supérieure. J'ai accroché mes cloches et mes protections sur la poignée, ce qui n'empêche pas du tout le replis et le verrouillage de cette dernière. Côté briderie, j'ai pu y accrocher deux bridons, une paire de rênes allemande et un licol. Comme vous pouvez le voir sur la photo, ça sort un peu de partout. Je regrette que le compartiment du bas n'ai pas été un poil plus large pour que tout rentre dedans car en position "dépliée", certaines parties peuvent trainer par terre. En revanche lorsque le chariot est verrouillé rien ne touche le sol.




En définitive, le seul gros point négatif pour moi est la casquette porte-selle qui est lisse et un peu glissante. J'ai essayé avec mes deux selles, avec et sans tapis dessous et le résultat est le même : s'il y a un petit cahot sur le chemin, vous pouvez être sûr que la selle glisse. Il m'a fallu des réflexes dignes d'un ninja pour rattraper ma selle la première fois. Une fois qu'on sait, on peut prévoir les endroits "à danger".

Pour récapituler plus simplement :

Points positifs
Esthétisme
Personnalisation
Maniabilité
Facile d'utilisation
Contenance
Sécurité

Points négatif
 Glissant
Partie briderie un peu étroite

Ce produit est superbe et je ne suis absolument pas déçue de mon achat. Je fais sensation maintenant avec mon Roadies qui se faufile partout dans l'écurie !
 La responsable, Julia, a qui j'ai eu affaire est très sympathique et passionnée et c'est toujours un plaisir d'échanger avec ce genre de personne. Si vous avez un beau budget et besoin d'un compagnon d'écurie tout terrain, n'hésitez pas à vous promener sur leur page Facebook, qui sait, d'autres belles promotions pourraient se présenter prochainement !

Retrouvez toute l'actualité et les produits Gris Pommelé sur leur site :
https://www.facebook.com/GrisPommele/
http://www.grispommele.com/

Cavalièrement votre,
Melissa

samedi 26 mars 2016

Saut Hermès 2016

Chères cavalières & cavaliers,

Comme certain(e)s ont pu le constater, j'étais présente au Saut Hermès à Paris le samedi 19 mars dernier. Je souhaitais donc partager quelques clichés et mes impressions sur l'un des évènements équestres les plus chics qui soit.

La vue depuis mon siège, il faut bien avouer qu'on n'est pas trop mal !

Tout d'abord, le cadre est absolument magnifique, en effet, les épreuves ont lieu sous la verrière du Grand Palais. Ce dernier est décoré par la maison Hermès. Cette année, des ronds de couleur étaient à l'honneur. J'ai trouvé ça moins élégant que la décoration de l'an passé (pour rappel, il s'agissaient de rubans bleus et jaunes qui étaient accrochés aux balcons).

Les épreuves se déroulent sous l'œil bienveillant du pégase de Hermès.

Le gros point négatif de cette année a été la température. L'évènement a été avancé d'un mois, il a lieu habituellement au mois d'avril, où la température est plus clémente. Je ne vous cache pas qu'on a vraiment eu froid pour cette édition, d'autant plus que le soleil n'était pas avec nous le samedi.

Simon Delestre & Chesall Zimquest
Remise des prix du Saut Hermès n°6

Côté sport, l'après midi a été riche en émotions, notamment grâce à un Kevin Staut littéralement "on fire" ! Il remporte au la main le Prix GL Events CSI5* sur Ayade de Septon HDC et se hisse sur la seconde place du podium aux côtés de l'américaine Lucy Davis lors de l'épreuve n°6 du Saut Hermès. Il n'y a pas à dire, même si c'est un poil chauvin, ça fait toujours plaisir d'assister à une victoire française dans son pays !

Marcus Ehning & Pret a Tout lors de la détente

J'adore passer du temps au paddock lors de ces grands évènements, car en plus de pouvoir rencontrer les meilleurs pilotes du circuit (oui, j'ai pris un café à côté de monsieur Michel Robert !), on prend réellement une leçon d'équitation en regardant les meilleurs détendre.


Un tableau de "La Nature au Galop", spectacle de Bartabas

Quant aux animations, j'ai adoré la petite représentation de Pépiloué, son berger australien et ses cinquante oies. Une prestation originale, drôle et pleine de complicité. Le spectacle de Bartabas quant à lui fait toujours figure de maitrise et d'élégance. Je ne cesse d'admirer les superbes crèmes des écuries de Versailles !

Présentation des selles proposées par Hermès

Je n'ai malheureusement pas visité toutes les animations proposées à l'occasion de l'évènement (e-écurie et la ferme des animaux), mais j'ai fait un tour à l'atelier Hermès surtout pour découvrir leur nouvelle selle de dressage, le modèle "Arpège" qui vient épauler la "Corlandus" sur leur catalogue. J'ai également fait un tour à la librairie, toujours bien fournie avec de nombreux auteurs présents pour faire des dédicaces, l'occasion rêvée de rencontrer son/ses auteur(s) favoris.

Un peu de lecture !

Côté shopping, je suis uniquement repartie avec un livre : Le Cheval de guerre en Grèce ancienne par A. Blaineau. Si vous me suivez depuis un moment, vous savez déjà que j'ai rédigé deux mémoires sur les chevaux Vikings, et il va de soit que le thème du cheval de guerre me tient particulièrement à cœur ! Sinon, je n'ai rien ramené d'extravagant, j'ai été plutôt sage niveau porte-monnaie, mais je ne me suis pas privée de ramener un joli catalogue Hermès pour le plaisir des yeux.

En quelques mots, encore une formidable expérience équestre que j'espère réitérer l'année prochaine !


Cavalièrement votre,
Melissa

samedi 30 janvier 2016

Best of 2015 !

Chères cavalières & cavaliers,

Pour fêter cette nouvelle année, je vous re-propose un petit best of pour 2015, ou mes meilleurs moment à cheval (ou presque) ! Encore une fois je n'ai gardé que les moments les plus marquants de 2015 donc il n'y a pas forcément une anecdote par mois ;)

Janvier 2015

Le stand de la Sellerie
Participer en tant qu'exposant à Cheval Passion avec la Sellerie MegaHorse. Une épreuve éreintante, qui nous a mené littéralement au bout de nos vies (les conditions étaient assez difficiles et les nuits assez courtes !), mais qui a été plus qu'enrichissante ! Voir un salon de l'autre côté du décor c'était surprenant. Comme quoi, on n'a jamais fini d'apprendre !

Février 2015
La plus belle récompense
Le but d'un couple cavalier/cheval n'est il pas d'aller toujours plus vers l'avant ? C'est toujours un grand bonheur de constater que le lien entre Under et moi s'améliore de jour en jour et qu'elle me permette toujours de monter sur son dos en toute simplicité.


Mars 2015


Vanylinn, Vanylinn partout !
Assister diner Spectacle chez les Massa accompagnée de la talentueuse artiste Vanylinn. Le temps d'une soirée, ma maison s'est littéralement transformée en galerie d'art, ce qui n'était pas pour me déplaire. Art, équitation, amie et bonne gastronomie, franchement, que demander de plus ?


Avril 2015
Une superbe statue que j'aurais bien ramené chez moi !
Assister au Saut Hermès avec ma marraine. C'était une tradition, quand j'étais petite, qu'elle m'emmène voir un spectacle équestre à Paris (Écuries de Versailles, Bartabas et compagnie), mais cette fois, c'est moi qui ai pu lui faire découvrir l'univers du Jumping sous la magnifique verrière du Grand Palais. C'est d'ailleurs grâce à ma sœur que j'ai pu, pour la première fois, assister à cet évènement phare de la culture équestre à Paris.


Mai 2015

J'ai littéralement craqué pour ce petit poulain !
Être devenue tata ! Car il n'y a pas que les chevaux dans la vie, je suis très fière de pouvoir gâter ma petite nièce avec des vêtements pour bébé de plus en plus kitsh, mais bon c'est maintenant ou jamais pour les porter, non ;) ?


Juin 2015


Mes bébés, ou presque !
Valider mon année de Master 2 ! Me voilà enfin diplômée d'un Master d'archéologie médiévale. Deux ans passés à étudier mes petits chevaux vikings m'en auront beaucoup appris sur notre équitation et nos chevaux du 21ème siècle. Terminer son Master, c'est un peu comme accoucher, plus ou moins dans la douleur, mais le soulagement est bien la au final !


Août 2015
De retour de balade au coucher de soleil.
Redécouvrir le bonheur de partir en balade et de galoper dans la nature, ça n'a pas de prix !


Septembre 2015
La bête ! Antarès, what else ?

Recevoir ma première selle neuve. Et oui ! Ça se fête ! Je n'avais jamais acheté de selle neuve auparavant donc j'étais très excitée à l'idée de recevoir enfin une selle adaptée à mon fessier et au dos de ma mule. Que du bonheur ! Bien arrivée dans les délais, elle est juste parfaite !


Octobre 2015
Besoin d'un licol étho pour vos peluches ? Pas de problèmes !
Participer à Equita'Lyon. C'était ma deuxième fois là bas, et je dois dire que je me suis perdue un bon nombre de fois avant de retrouver mon chemin entre les halls ! Les salons sont toujours une expérience humaine géniale, je ne m'en lasserais surement jamais !


Décembre 2015

Au pire, je pourrais me reconvertir en déménageur !
Participer au Salon du Cheval de Paris. Un de mes objectifs étaient de faire la tourner des trois gros salons français, en 2014 j'ai pu faire les trois en tant que visiteur, en 2015 j'ai fait les trois en tant qu'exposant ! La boucle est bouclée et ça a été une expérience extraordinaire de voir l'envers du décor.

Une année est faite de hauts et de bas, de bonnes et de mauvaises nouvelles, mais il n'y a jamais de "mauvaises" expériences, uniquement des expériences qui nous font avancer dans la vie !
Apprenez du moins bon et rappelez vous du meilleur, c'est tout ce qui compte !

Cavalièrement votre,
Melissa

jeudi 28 janvier 2016

Les animations - Salon du cheval de Paris 2015 (3/3)

Chères cavalières & cavaliers,

Les journées sont longues et pas forcément facile, mais parfois, on arrive à s'échapper pour zieuter une petite animation à droite à gauche. 
J'avais la chance de travailler juste à côté de la carrière fédérale, ce qui m'a permis de voir quelques belles choses sans devoir trop m'éloigner du stand. J'aurais bien sûr aimer en profiter plus amplement mais il faut penser au boulot en priorité !

Entre le cross shetland, les carousels et les concours, le public n'a pas le temps de s'ennuyer. 
Sans plus attendre, quelques photos (faites avec mon téléphone, donc je m'excuse par avance de la qualité) !

Démonstration de la Garde Républicaine
Paddock du Longines, un vrai plaisir de pouvoir y aller !
Patrice Delaveau & Ornella pendant le Longines Speed Challenge
Rencontre avec Pierre Durand lors de la dédicace de son livre Jappeloup !
Démonstration d'équitation western
Démonstration d'équitation dite éthologique avec un étalon arabe

Spectacle de la compagnie Firfol

Je vous propose maintenant un très rapide retour sur le spectacle de la Nuit du cheval proposé au salon du cheval de Paris. 
Cette année, les invités d'honneur sont les étalons de la famille Gruss, qui nous offrent un spectacle inédit mêlant acrobaties et démonstrations de dressage. 
Le spectacle s'ouvre sur une présentation des races utilisées au cours du spectacle par Alexis lui même, du hair de son étalon lusitanien. Une entrée à la fois instructives et mettant à l'honneur ses chevaux si précieux. 
S'enchaînent ensuite voltige acrobatique, jonglages périlleux, numéro d'équilibriste, numéro de cabrés, bref, on nous en met plein les yeux ! Je n'ai pas fait de photo du spectacle car c'était interdit, comme je suis bête et disciplinée j'obéis !
Petite mention spéciale pour l'apparition de la fanfare de la garde républicaine, qui à ce moment particulier faisait chaud au cœur.


Petit passage du Père Noël sur la piste du Longines

Rendez-vous l'année prochaine pour de nouvelles aventures !

Cavalièrement votre,
Melissa

mercredi 27 janvier 2016

Mes achats - Salon du Cheval 2015 (2/3)

Chères cavalières & cavaliers, 

Vous commencez à me connaître, je ne peux pas rentrer d'un gros salon tel que celui de Paris sans quelques sacs en plus dans ma valise ! 
Celui-ci n'aura pas échappé à la règle et j'ai dépensé encore une bonne partie de mon salaire dans de l'équipement. 

Le casque Antarès Premium

Mon tout premier achat a été un nouveau casque Antarès (et oui, je ne repars jamais sans mon petit paquet de chez eux !). J'ai profité de l'offre salon pour m'offrir le casque premium "bison", gris clair cuir marron. Sobre, chic, efficace, parfaite pour le dressage ! De plus, contrairement à mon autre, celui ci est aux nouvelles normes et contient les nouvelles mousses proposées par la marque (non, non, je ne me cherche pas du tout des excuses pour cette folie !). Pour le salon, Antarès faisait 10% de réduction ainsi qu'un bandeau de son choix offert. J'ai choisi un bandeau "France" tout simple car c'était le seul proposé qui me plaisait. Je pense d'ailleurs qu'il ira beaucoup mieux sur mon autre casque. 


Le collier de chasse classique Antarès

J'avais peur que ce modèle ne se fasse plus car il ne figure pas sur le nouveau site de la marque, mais je l'ai finalement déniché au salon. Coup de chance pour moi, c'était le dernier dans ce coloris et cette taille. C'est le parfait petit collier de chasse pour tous les jours, je l'adore !

http://www.antares-sellier.com

La crème hydratante visage Lisane

Mon second achat a été plus un achat d'urgence qu'autre chose. J'avais oublié de me munir de crème et ma peau me le faisait amèrement regretter. Fort heureusement, mes voisines d'Arbalou Soins proposaient une gamme de soin pour la peau au lait d'ânesse issue d'un élevage voisin au leur. Ces produits contiennent un pourcentage élevé de lait d'ânesse (dans la crème que j'ai choisis par exemple, il y a 30% de lait). Ils sont réalisés dans le respect des ânesses et des ânons. Le packaging est épuré, ni boîte ni carton, juste un joli petit pot dans les tons blancs. La crème est agréable à appliquer et ne laisse ni une sensation grasse, ni une sensation collante, elle hydrate bien la peau sans la faire briller. Elle a une odeur légère et fraîche assez plaisante. Bref, un vrai bonheur !

http://www.boutique-arbalou.com/fr/catalogue/lait-d-anesse-/


Les protections TR PRO Veredus

Je ne vous le cache pas, mes protections "Para" de chez Godignon commencent à rendre l'âme petit à petit. Je m'en sers vraiment souvent, il me fallait donc une autre paire pour les remplacer. J'ai donc choisi de revenir chez Veredus pour un ensemble uniquement pour la carrière. La fermeture classique de Veredus (par bouton) est vraiment bien, mais ne propose malheureusement pas un réglage aussi adapté que les bons vieux scratchs.   


Le porte-clef Stel'o Frontal & cie

Parce que je suis absolument fan de porte-clefs, je ne pouvais évidemment pas passer à côté de cette petite merveille que j'ai réussi à avoir in extremis juste avant la fermeture du salon. J'adore tout ce qui touche de près ou de loin aux clefs et j'aime les hippocampes donc le choix n'a pas été difficile ! Le violet est actuellement une couleur que j'affectionne tout particulièrement, rien à dire ce petit porte-clef est parfait et orne déjà ma clef de voiture !
Vous pouvez néanmoins retrouver de nombreux modèles et coloris de porte-clefs, bracelets et frontaux sur le site de la créatrice !

http://stelofrontaletcie.com/index.php


Cavalièrement votre,
Melissa